top of page

 

 C’est dans les salles du palais d'hiver de Saint- Pétersbourg où le ballet russe commence son histoire. La première école fondée en 1738 par l’impératrice Anna Ivanovna est à mettre à l’initiative d’un français Jean-Baptiste Lande, son

premier directeur. Le petit bébé qui grandi influencé par des professeurs et des maîtres de ballets étrangers, surtout français, devient « l’École Impériale du Ballet », puis la première compagnie de danse de Russie, le « Ballet Impérial

Russe ». Enfin, il donne au monde le théâtre « Mariinsky », le théâtre « Bolchoï Kamenny » et l’Académie Vaganova.

La collaboration initiée dans le palais d’hiver sur les bords de la Neva en son temps marque le début d’une alliance

artistique qui trouve son apogée sur les bords de la Seine où les trésors des ballets étaient créés au début du XXème

siècle par la compagnie de Diaghilev les « Ballets Russes ». La collaboration de danseurs, chorégraphes, compositeurs,

dessinateurs russes et français de cette époque ont bouleversé le monde artistique.

Plus tard, l’Ukrainien Serge Lifar, le grand réformateur de la technique de la danse et créateur du même terme « le style néoclassique », devient le maître de ballet de l’Opéra de Paris et restaure le niveau technique de ce Ballet  pour en faire l’un des meilleurs du monde.

Une fois encore un russe, Rudolf Noureev, l'un des plus grands danseurs classiques du XXe siècle, marque le ballet de l’influence de l’école russe en France en sa qualité de directeur du Ballet de l'Opéra de Paris de 1983 à 1989.

                                        

« Palais d’Hiver- St Pétersbourg Ballet » rend hommage à l’héritage de deux écoles les plus  emblématiques du monde, la russe et la française lesquelles ont tracé leurs destins de façon indépendante et à la fois ensemble. La connivence artistique et créatrice de ceux qui ont imaginés au début du siècle dernier une danse « classique » et « néoclassique » entre St Pétersbourg et Paris  revit maintenant dans la ligne artistique voulue par la direction artistique de la compagnie.

Cette richesse de deux univers immenses des ballets Russes et Français, patrimoine dans la recherche

perpétuelle, est partagé avec le public à chaque représentation des solistes, étoiles et corps de ballet

de la compagnie internationale “Palais d’Hiver -St Pétersbourg Ballet”

  

bottom of page